Si le vintage est une passion, un mode de vie, une madeleine de Proust, une invitation au voyage, vous êtes sur le bon site. À déguster sans modération ! Si vous chercher un thème précis, entrer un terme ci-dessous :

Petite histoire du juke-box

by Akapella
vue d'un juke-box avec disques vinyls

Les premiers juke-box sont nés de la convergence de plusieurs technologies émergentes à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. L’invention du juke-box remonte à la fin des années 1800, lorsque les phonographes ont commencé à gagner en popularité.

Des distributeurs de musique

Ces appareils permettaient aux gens d’écouter de la musique enregistrée à la maison, mais ils étaient également souvent utilisés dans les salles de concert pour diffuser de la musique avant et après les représentations. Cependant, les phonographes étaient souvent lourds et encombrants, ce qui les rendait peu pratiques pour une utilisation en dehors de la maison ou des salles de concert. C’est à cette époque que les premiers distributeurs automatiques sont apparus. Les distributeurs automatiques étaient des machines qui permettaient aux gens d’acheter des produits tels que des cigarettes, des bonbons et des boissons sans avoir à interagir avec un vendeur. L’idée d’appliquer cette technologie aux phonographes a rapidement émergé. Les premiers prototypes de juke-box ont été conçus pour ressembler à des distributeurs automatiques, mais avec des phonographes à l’intérieur.

Le premier juke-box commercial a été introduit en 1890 par Louis Glass et William S. Arnold à San Francisco. Il était basé sur un phonographe Edison et permettait aux clients d’insérer une pièce de monnaie pour écouter une sélection de chansons. Glass et Arnold ont appelé leur invention le “Nickel-in-the-Slot Phonograph”. Leur invention a connu un certain succès, mais elle n’a pas été largement adoptée à l’époque en raison de problèmes de fiabilité et de coût.

Le juke-box moderne tel que nous le connaissons aujourd’hui a été inventé dans les années 1920. Les machines étaient équipées d’un lecteur de disques enregistreurs de phonographe et d’un amplificateur pour améliorer la qualité du son. Les premiers juke-box étaient souvent des machines très décoratives, avec des lumières clignotantes et des dessins colorés pour attirer l’attention des clients.

un juke-box ancien
Le juke-box est aussi un objet de décoration

Dans les années 1930 et 1940, les juke-box sont devenus un élément essentiel de la culture américaine. Les machines étaient présentes dans les salles de danse, les clubs, les bars et les restaurants. Les juke-box ont également été utilisés pour diffuser de la musique dans les stations-service, les aéroports et les hôtels.

Le développement des juke-box a été interrompu pendant la Seconde Guerre mondiale, car les matériaux nécessaires à leur fabrication étaient utilisés pour l’effort de guerre. Cependant, après la guerre, les juke-box ont repris leur place dans la culture américaine et ont continué à évoluer. L’âge d’or des juke-box dans les années 1940-1950 a marqué un tournant dans l’histoire de la musique et de la culture populaire. Les juke-box, également appelés “phonographes à pièces”, étaient des machines de musique qui permettaient aux gens d’écouter de la musique à la demande en échange d’une pièce de monnaie. Ils étaient populaires dans les bars, les cafés, les restaurants, les salles de danse et les arcades, ainsi que dans les maisons particulières. L’industrie des juke-box elle-même a connu un essor sans précédent dans les années 1940 et 1950. Les principales entreprises du secteur étaient AMI, Seeburg, Wurlitzer et Rock-Ola. Ces entreprises ont conçu et fabriqué des juke-box de plus en plus avancés, intégrant de nouvelles fonctionnalités telles que la sélection automatique des disques, les juke-box avec amplificateurs intégrés, les lumières clignotantes et les haut-parleurs.

L’arrivée des vinyles et de la stéréo

Dans les années 1950 et 1960, les juke-box ont subi une transformation radicale. Les machines ont été équipées d’un lecteur de disques vinyles et d’un système stéréo pour améliorer la qualité du son. Les juke-box sont également devenus plus petits et plus portables, ce qui a permis aux gens d’en avoir chez eux. Mais le juke-box était véritablement très populaire dans les cafés, au même titre que le flipper et le baby-foot.

un juke-bon vintage
Les juke-box s’équipent de la stéreo

Le développement de la musique rock’n’roll a également eu un impact important sur les juke-box. Les machines ont été programmées pour jouer des chansons de rock’n’roll, ce qui a contribué à populariser le genre musical. Dans les années 1950, les juke-box étaient souvent associés à la jeunesse et à la culture de la jeunesse, car les adolescents étaient parmi les plus grands utilisateurs de juke-box. Les artistes tels qu’Elvis Presley, Chuck Berry et Little Richard ont commencé leur carrière en étant joués sur des juke-box.

Malgré leur popularité, les juke-boxes vintage ont fini par perdre de leur attrait à mesure que la technologie musicale évoluait. Les cassettes, puis les CD et les MP3, ont remplacé les disques vinyles, et les juke-boxes ont commencé à devenir obsolètes. Cependant, ils ont toujours une place spéciale dans l’histoire de la musique américaine, et de nombreux collectionneurs passionnés continuent de les apprécier et de les chérir. Aujourd’hui, les juke-boxes vintage sont souvent utilisés comme pièces de décoration dans les bars, les restaurants et les maisons privées, offrant un aperçu de l’âge d’or de la musique américaine et de la culture populaire.

Un couple devant un juke-box

You may also like