Si le vintage est une passion, un mode de vie, une madeleine de Proust, une invitation au voyage, vous êtes sur le bon site. À déguster sans modération ! Si vous chercher un thème précis, entrer un terme ci-dessous :

Les tirelires, un trésor à collectionner

by Akapella
une tirelire en forme de cochon

Les tirelires sont bien plus que de simples récipients destinés à stocker de l’argent. Elles sont le témoin d’une longue histoire et d’une évolution artistique riche. Des pièces en terre cuite de l’Antiquité aux tirelires publicitaires en tôle du XXe siècle, cet article explore l’univers fascinant des tirelires, un véritable trésor à collectionner.

Une origine ancienne

L’origine de la tirelire remonte à l’époque des Grecs anciens, qui utilisaient des “thésaurus” en terre cuite pour y glisser des pièces en offrande. Au fil des siècles, les tirelires ont évolué aussi bien dans leurs formes que dans les matériaux utilisés. Du bois au cuir en passant par la porcelaine et les céramiques polychromes, les artisans ont su donner vie à des tirelires à la fois utilitaires et décoratives. Les origines du mot tirelire peuvent être liées au son des pièces qu’on y glisse ou à l’expression italienne “tira-lira” qui signifie “jeter la pièce”.

Dès le XVIIIe siècle, les tirelires en forme de cochon et d’autres animaux de la basse-cour sont devenues populaires. Grâce à leur aspect ludique, elles ont également été utilisées comme jouets pédagogiques pour enseigner l’épargne aux enfants. L’écureuil et l’ours sont d’autres exemples d’animaux utilisés pour symboliser l’épargne.

Le cochon tirelire en vedette

Tirelire en forme de cochon rose

L’association du cochon avec la tirelire remonte à plusieurs siècles et il existe différentes théories pour expliquer cette connexion. Selon une première théorie, l’argent donné à la tirelire en forme de cochon représenterait les vivres donnés par l’éleveur au cochon. L’investissement en nourriture ne serait récupéré que lorsque le cochon serait tué pour sa viande. Ce moment serait symbolisé par la casse de la tirelire, permettant ainsi de récupérer l’épargne accumulée.

Une autre théorie repose sur l’origine étymologique du mot anglais “piggy bank“. Autrefois, il était courant de conserver de l’argent dans des récipients en argile, appelés “pygg jars” en anglais ancien. Le terme “pygg” faisait référence à une sorte d’argile spécifique utilisée pour fabriquer ces récipients. Au fil du temps, l’orthographe du mot “pygg” a évolué pour devenir “pig” qui signifie cochon en français. Ainsi, le terme “piggy bank” est devenu populaire pour désigner cette tirelire en argile. De plus, la forme simpliste du cochon en argile permettait aux enfants de le réaliser facilement, contribuant ainsi à sa popularité. D’autre part, le cochon est perçu comme un animal amical et sympathique, notamment aux yeux des enfants. Cette caractéristique aurait également contribué à associer le cochon à la tirelire, un objet souvent utilisé par les enfants pour apprendre l’épargne.Au fil du temps, la tirelire en forme de cochon est devenue un objet pédagogique visant à inculquer aux enfants le sens de l’épargne. Cette tirelire ludique a su captiver l’imagination des fabricants qui ont créé des tirelires en forme d’autres animaux tels que l’écureuil, l’ours ou encore l’éléphant par exemple sous forme de Babar.

Ainsi, l’association du cochon avec la tirelire traduit une combinaison de symbolisme, d’histoire étymologique et de caractère ludique, faisant du cochon l’un des symboles les plus couramment utilisés dans le monde des tirelires.

La tirelire roule les mécaniques

tirelire mécanique

Les tirelires ne se limitent pas à des formes traditionnelles. Des tirelires à mécanisme ont également vu le jour, notamment au XIXe siècle. Fabriquées en fonte ou en métal, ces tirelires offraient des animations amusantes lors du dépôt des pièces. Par exemple, en actionnant un levier, une main se déplaçait pour avaler la pièce et la faire glisser à l’intérieur de la tirelire. Ces tirelires à mécanisme sont aujourd’hui des pièces de collection recherchées.

Les tirelires ont également été utilisées comme supports publicitaires, en particulier à partir de 1900. Des fabricants de chocolats, de boissons gazeuses et de jouets offraient régulièrement des tirelires en tôle, souvent ornées de leurs logos. Pour les adultes, des tirelires publicitaires fabriquées par des faïenceries étaient utilisées par des entreprises de différentes industries, telles que les producteurs d’apéritifs et les laboratoires pharmaceutiques.

Des matériaux très diversifiés

La diversité des matériaux utilisés pour fabriquer des tirelires est incroyable. De la terre cuite à la barbotine en passant par le plâtre, le grès, le bois, le fer forgé, la fonte émaillée, la tôle, le cuivre et l’acier, chaque matériau apporte sa touche unique à ces petits trésors. Aujourd’hui, les tirelires continuent à fasciner les collectionneurs du monde entier. Que ce soit pour leur valeur historique, artistique ou simplement pour le plaisir de posséder une pièce unique, les tirelires offrent une véritable aventure de collection pour tous les passionnés.

Plusieurs tirelires en forme de cochons

En somme, les tirelires sont bien plus que de simples boîtes pour ranger de l’argent. Elles sont les gardiennes d’un patrimoine artistique et historique. Des formes traditionnelles aux plus audacieuses, des matériaux traditionnels aux plus surprenants, les tirelires sont un véritable trésor à découvrir et à collectionner. Alors, pourquoi ne pas commencer votre propre collection de tirelires et partir à la recherche de ces petits bijoux qui ont tant à raconter ?

You may also like