Si le vintage est une passion, un mode de vie, une madeleine de Proust, une invitation au voyage, vous êtes sur le bon site. À déguster sans modération ! Si vous chercher un thème précis, entrer un terme ci-dessous :

Chaque pays à son baby-foot

by Akapella
des joueurs de baby-foot

Saviez-vous que bon nombre de pays jouent en général sur des tables de baby-foot qui leur sont propres ? Des spécificités existent en effet pour chaque pays, pour des raisons le plus souvent historiques. Un chapitre du livre “Nos années baby-foot” est consacré à cette spécificité.

La France table sur un jeu fluide

Parmi les spécificités de la majorité des baby-foot français, figurent les terrains de jeu en Gerflex (souvent de couleur verte, rappelant celle de l’herbe d’un authentique terrain de foot) ainsi que les joueurs en métal et les balles en liège. Le choix de cette surface assure un meilleur contrôle de la balle – que les joueurs peuvent stopper et bloquer facilement sans qu’elle ne glisse – et convient parfaitement au style de jeu fluide adopté dans l’Hexagone.

Un baby-foot français avec une équipe en bleu et l'autre en rouge

À noter que l’on trouve également des terrains en mélaminé ou en bois peint. La vitesse de la balle est alors plus rapide. Moins fragiles que le linoléum, ces surfaces sont généralement moins chères, tout en permettant une personnalisation facile du terrain.

Viva la libertà, en Italie

Contrairement au standard français, la surface de jeu lisse et glissante prédomine. Les joueurs, rouges et bleus, ainsi que les balles sont en plastique. Les terrains en verre trempé anti-reflet, souvent posés sur du bois peint ou mélaminé permettent un style libre et rapide, où les réflexes jouent un rôle important. Les terrains en verre sablé, quant à eux, permettent une meilleure maîtrise de la balle. Ces surfaces ont l’avantage d’être esthétiques et faciles d’entretien. Leur longévité est également un atout.

Le baby-foot espagnol et ses drôles de joueurs

Les joueurs des baby-foot espagnols ont les bras et jambes écartés. Cette caractéristique a une grande influence sur le jeu, celui-ci devenant plus difficile à contrôler qu’avec des figurines à la française. La balle aura en effet tendance à rebondir là où on ne l’attend pas.

Une vue d'un baby-foot allemand

Sobriété et efficacité des baby-foot allemands

De style massif et au design sobre, le baby-foot allemand est reconnu pour sa longévité. La qualité de jeu qu’ils offrent est également réputée. Parmi ses spécificités, figurent notamment une bonne adhérence ainsi qu’une grande fluidité. Les joueurs du baby-foot allemand sont en bois ou en plastique. Les balles, en plastiques, sont dures.

Les Américains misent sur un jeu rapide

Le fait que le design des tables américaines ressemble à celui des allemandes n’a rien d’étonnant, dans la mesure où le « foosball » s’est développé outre Atlantique, grâce au déploiement des tables germaniques Deutscher Meister. La « patte » made in USA s’est ensuite construite à partir d’un mix de différents styles. Parmi les caractéristiques, la barre du gardien avec 3 joueurs est la plus remarquable de ce baby-foot. Les États-Unis sont le berceau de la commercialisation des Babyfoot même si le premier fabricant Nord-Américain n’est apparu que dans les années 1970. Comme dans de nombreux domaines, les USA marquent de leur empreinte ce qu’ils appellent le « foosball » et le répandent dans le monde entier.

Le Made-in-USA se démarque par de nombreuses caractéristiques. En effet, ce sont les seules tables à proposer le « 3-men-goalie-rod », c’est-à-dire la barre du gardien avec 3 joueurs et non seulement un! Cela change d’une part l’aspect du baby-foot car les coins ne sont plus relevés et d’autre part cela offre également une multitude d’angles et de possibilités pour les tirs de l’arrière! A l’image de la philosophie américaine, les Baby Foot ont un design fait pour aller droit au but « straight to the point » comme ils disent. Un jeu rapide où tout se joue sur la coordination yeux/mains, rapidité d’exécution et précision chirurgicale des passes et des tirs. C’est d’ailleurs ces caractéristiques qui vous permettront de triompher sur ce type de baby-foot.

D’un aspect très carré, le poids est également une constante sur ces produits. Il n’est ainsi pas étonnant de voir des tables pesant plus de 220 pounds (plus de 100kg) ce qui fait que les tables sont extrêmement solides, robustes et bien évidemment stables. Parmi les marques américaines qui ont réussi à franchir l’Atlantique, on retrouve notamment Tornado ou encore dernièrement Warrior. Jusqu’en 2011, Tornado faisait d’ailleurs partie des tables officielles reconnues par l’ITSF, puis Warrior a pris le relai en étant désignée table reconnue par la fédération internationale et en 2015 Tornado a repris sa place. Cependant, de nombreuses marques affichent comme couleurs la bannière étoilée on peut dès lors citer Kick, Shelti, Atomic, Viper… mais des dizaines d’autres existent! Les joueurs en polycarbonate (plastique haute densité), souvent très larges, favorisent les pulls shot, les push shots et autres snake shots. De plus, ils permettent une rapidité d’exécution impressionnante et difficile à suivre à vitesse réelle.

En terme de prix, les matériaux utilisés sont moins chers que sur les tables en bois françaises et cela permet donc d’avoir de très bonnes tables pour des prix inférieurs. Le football de table, peu développé sur le continent américain en tant que loisir est pourtant reconnu officiellement comme un sport et l’USTSF, fédération américaine de baby-foot, offre un large choix de tournois dont un prestigieux qui a lieu tous les ans à Vegas, capitale mondiale du jeu !

You may also like